chloé.jpeg

CHLOÉ SIGNÈS

 

Après des études d’Information-Communication et de Théâtre entre l’Université de Haute Bretagne Rennes II, la Rijskuniversiteit de Groningen (Pays-Bas) et la Sorbonne-Nouvelle à Paris, elle suit un workshop avec Koffi Kwhaulé pendant lequel elle s’initie à l’écriture théâtrale. En 2017, elle est assistante à la mise en scène auprès de Maëlle Dequiedt, et régisseuse vidéo, sur sa création Pupilla de Frédéric Vossier, au Théâtre de la Cité internationale. En parallèle, elle est assistante de production à Prémisses, Office de production artistique et solidaire, dédié à la jeune création, auprès de Claire Dupont, Loyse Delhomme et Camille Fabre. En 2019, elle collabore en tant que scénographe et regard extérieur sur la pièce Je me souviens de Paul Platel, créée au Théâtre du Soleil. En dehors de ses activités théâtrales, elle devient photographe professionnelle. Entre 2015 et 2021, elle photographie les Rencontres chorégraphiques d’Ile-et-Vilaine, des concerts de l’Orchestre Lamoureux, le Festival Let’s Dance et des compagnies de théâtre et des danseur.se.s indépendant comme Castelovksa, A quoi bon les Flaques, le Théâtre des Évadés, Le Talus, Stéphanie Juge, Agathe Coquelle, Rémi Granville, Diane Rumani, Lou Viallon et quelques plateaux de tournages. Entre 2019 et 2021, elle réalise trois expositions personnelles au Théâtre El Duende, à la galerie du centre culturel du Crous et au centre social Germaine Tillion où elle reçoit le soutien de la ville du Kremlin Bicêtre.