21 août 2021.png

Lectures de Jorge Luis Borges, Fernando Pessoa, Giacomo Leopardi et Pauline Peyrade

Avec : Léonard Bourgeois-Tacquet, Léon Bertolini, Basile Lacoeuilhe, Benjamin Porée, Maud Ribleur et Marion Lambert

Pampa de Jorge Luis Borges

Correspondance de Giacomo Leopardi

Bureau de tabac de Fernando Pessoa

Bois Impériaux de Pauline Peyrade

Logos pampa21_Page_3.jpg

L’ours d’Anton Tchekhov

Mise en scène de Florent Hu - Collectif Pampa. Durée 40 minutes

Avec : Moustafa Benaïbout, Anthony Boullonnois et Marion Lambert

 

Depuis la mort de son mari, un an plus tôt, Mme Popova refuse de sortir et se considère aussi morte que feu son bien-aimé mari. Or surgit un dénommé Smirnov, ancien officier d’artillerie, qui s’introduit chez elle malgré son refus de recevoir qui que ce soit. C’est que l’époux de madame Popova devait de l’argent à Smirnov et que ce dernier en a besoin tout de suite pour payer des intérêts. Cette pièce de Tchekhov est une farce explosive et joyeuse en un acte, qui prouve la capacité de son auteur à passer d’un genre à l’autre. Pampa avait proposé Ivanov en 2016 et souhaite maintenant rendre hommage aux genre comique de cet auteur.

Logos pampa21_Page_1.jpg
Logos%20pampa21_Page_2_edited.png

La dame de chez Maxim    de Georges Feydeau

Mise en scène de Marion Noone & Moustafa Benaïbout - Collectif Pampa. Durée 2h

Avec : Ana Blagojevic, Mathurin Voltz, Baptiste Drouillac, Maëlia Gentil, Basile Lacoeilhe, Léon Bertolini, Léonard Bourgeois-Tacquet, Anthony Boullonnois, Marion Lambert, Marion Jeanson, Marion Noone, Moustafa Benaïbout, Maud Ribleur - Sous le chapiteau Pampa

 

Sous le chapiteau Pampa

 

Dans le calme figé d’une famille bourgeoise des années 50, la Môme Crevette,  célèbre danseuse dont le charme n’égale que la gouaille, débarque par accident. De rebondissements en quiproquos, elle traîne sa liberté dans cette cage dorée et réveille malgré elle la vraie nature de chacun.e, même la plus enfouie. Cette pièce est un chef d’œuvre d’humour dont nous ne sortons pas sans un sourire aux lèvres.

Rêve d'Automne    de Jon Fosse

Mise en scène de Benjamin Porée - Durée 1h30

Avec  : Marion Noone, Baptiste Drouillac, Maud Ribleur et Léon Bertolini

Dans un cimetière, quelques minutes avant un enterrement,  on assiste à la rencontre d’un homme et d’une femme s’étant déjà connus par le passé. Cette rencontre semble tout d’abord imprévue mais l’on peut se demander s’ils n’étaient pas venus pour se trouver, se retrouver en ayant l’espoir caché que l’autre serait là. L’amour, la perte de l’amour, la renaissance de l’amour, la survivance, la mémoire, le deuil habitent, hantent et se rejouent à l’infini au cœur de ces personnages dont nous serons les témoins proches et intimes

Logos%20pampa21_Page_4_edited.png

Club Dalida   création collective

Spectacle musical du Collectif Pampa - Durée 1h30

Avec Maëlia Gentil, Léonard Bourgeois-Tacquet, Léon Bertolini, Basile Lacoeuilhe, Mathurin Voltz, Maud Ribleur, Marion Noone, Moustafa Benaïbout, Florent Hu, Marion Lambert

 

 

Sous le chapiteau Pampa

 

Pris chacun dans leur quotidien, des mordus de Dalida reconnaissent en elle une part d’eux-mêmes. A son contact, ils viennent chercher de la lumière et de la grandeur, mais aussi du réconfort. Chacun tisse son obsession, plus ou moins joyeusement, plus ou moins consciemment. Le spectacle propose une série de tableaux, tressés autour de la présence d’Orlando, qui construisent par leur enchevêtrement le rapport intime que l’on peut entretenir avec une personne devenue icône.

DAHLHIA.jpg

Dahlia   de et par Lou Dupleix-Pinat

COMPAGNIE INVITÉE  - Avec Lisa Salem, Tristana Denis, Valentin Merilhou, Adele Guerry - Durée 45 minutes.

 

"Je n’aurais rien à regretter d’avoir vécu ainsi toute ma vie, j’aimerais pouvoir dire que mon existence s’est suffit d’elle-même, parce que j’ai pu vivre dans un entre deux entre la résignation et l’espoir, dans un fossé où se crée la sublimation. L’important ça n’a jamais été de savoir que ça allait arriver, mais de se demander comment. Et dans cette question éternelle à laquelle il ne faut pas répondre, de la beauté jaillit."Tristana Denis

Conte onirique, sarcastique et musical, guidé par des pensées, réflexions et sentiments d'une jeune femme : ses amours, ses démons, ses positions morales. C'est un non-lieu, lumineux et perdu dans le temps : une promenade nocturne, accompagnée d'un imaginaire intime, inspiré de vies réelles. Tantôt énergique, dans une nécessité de dire ou un besoin d'exister, tantôt silencieux, jamais trop grave ni trop joyeux.

La nuit juste avant les forêts  de Bernard-Marie Koltès

REPRISE PAMPA 2020 - mise en scène et jeu d'Anthony Boullonnois

 

Ce monologue d’une soixantaine de pages est écrit d’une seule phrase dans une frénésie vertigineuse. Un homme tente de retenir, par tous les mots qu’il peut trouver, un inconnu qu’il a abordé au coin d’une rue, un soir où il est seul. Il lui parle de son univers. Une banlieue où il pleut, où l’on est étranger, où l’on ne travaille plus ; un monde nocturne qu’il traverse, pour fuir, sans se retourner ; il lui parle de tout et de l’amour comme on ne peut jamais en parler sauf à un inconnu.