278566455_462510088893560_7032906191148182384_n.jpg
278566455_462510088893560_7032906191148182384_n.jpg

Le 23 et 25 août

à 19h00

Spectacle d'artistes en voie de professionnalisation

Durée : 1h30

Texte : Marie NDiaye

Mise en scène : Maï-Linh Leffray-Bidous et Lou Dupleix-Pinat

Scénographie : Maya Estebe

Création sonore et musicale : Tom Meyronnin et Victor Barougier, avec l'aide de Hellou et Nino Cicuttini

 

Avec : Thomas Lelo, Inès Musial, Maï-Linh Leffray Bidous, Justine Waxmann, Anaïs Longo Nsame

280095379_499644135199369_594290362583020504_n_edited.jpg

RÉSUMÉ

 

"Et je serai là, riche de ce que j'ai accompli mais sans l'avoir accompli, libérée de toute peur humiliante mais sans l'humiliation d'avoir eu peur autrefois, je serai là."

 

Les Serpents est une pièce guidée par trois femmes.

Ce sont elles, puissantes, qui racontent ce qu’est devenue leur vie, souvent accompagnées d’un sarcasme qui vient apporter de la légèreté dans l’affreux. Toutes rassemblées en ce 14 Juillet, autour d’une seule figure dont elles sont victimes : le tyran qu’est ce fils, ce mari, ce père.

NOTE D'INTENTION

Les écrits de Marie NDiaye nous inspirent beaucoup autant pour son écriture, que sa nécessité d’écrire sur des figures blessées, oubliées, minoritaires. Dans Les Serpents trois femmes se retrouvent confrontées à l’infanticide, la soumission, la perdition. Ce texte apparaît alors comme un long souffle qui ne trouve sa fin qu’en dénonçant ce qui est pénible à entendre mais vital à écouter.

 

Il emmène avec lui tout un mystère et un imaginaire sur lesquels nous pouvons nous pencher pour proposer une mise en scène qui s’ancre dans notre vision actuelle du monde et nos désirs de plateau à toutes et à tous. Nous aimons cette idée de toucher au performatif et à l’expérience de travail de plateau, selon un engagement collectif où chacun.e peut apporter sa pierre à l’édifice.